Louis Belmas

L’évêque constitutionnel : évêque de Cambrai du 11 avril 1802 au 21 juillet 1841

Louis Belmas est né à Montréal dans le Languedoc le 11 août 1757. À l’âge de quatre ans il perd ses parents et est adopté par son parrain. Après un parcours scolaire exemplaire, il est tonsuré en 1772 par l’évêque de Carcassonne, Mgr Armand Bazin de Bezons. Par la suite il obtient une bourse pour le séminaire de Toulouse où il fait sa philosophie ainsi que sa théologie. Louis Belmas est nommé prêtre en 1781 et vicaire de Saint-Michel de Carcassonne. Au fil des années, surnommé le « bon curé », il tisse des liens forts avec ceux dont il partage les opinions ; ce qui le conduit à être nommé évêque constitutionnel[1] de l’Aude en octobre 1800. Deux ans plus tard, le 11 avril 1802, Louis Belmas est nommé au siège de Cambrai qui, à cette époque, est redevenu simple évêché.

Durant ses années d’épiscopat, Louis Belmas reconstitue le diocèse en réorganisant le culte catholique qui avait été abrogé civilement depuis une dizaine d’années. Il met en place deux catéchismes : un catéchisme français pour la partie française du diocèse et un flamand pour la partie de la Flandre française. Louis Belmas met également en place deux séminaires au sein du diocèse de Cambrai : un petit-séminaire[2] portant le nom de Classes préparatoires à la théologie (1809) et un grand séminaire (1807)[3]. L’ouverture de ces deux séminaires a permis d’attirer de nouveaux ecclésiastiques dans le diocèse.

Fervent adorateur de Monseigneur François de Salignac de La Mothe-Fénelon, il est à l’origine de la création d’un monument funéraire en son hommage.

Par ailleurs, Monseigneur Belmas fut décoré de la Légion d’Honneur et nommé Baron de l’Empire par Napoléon.

Louis Belmas meurt le 21 juillet 1841 à Cambrai, son monument funéraire est visible à la cathédrale de Cambrai.

 

 

Sitographie :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Belmas

http://www.abbaye-montdescats.fr/chronologie/monseigneur-louis-belmas/

https://data.bnf.fr/fr/12916906/louis_belmas/

https://books.google.fr/books?id=3m7qV3pKM-wC&printsec=frontcover&hl=fr&source=gbs_ge_summary_r&cad=0#v=onepage&q&f=false

https://www.cathocambrai.com/page-23801-liste-eveques-cambrai.html

https://www.cathocambrai.com/histoire-diocese-cambrai

 

Bibliographie :

BOURGEOIS Alphonse, Histoire synchronologique des souverains pontifes et des évêques et archevêques de Cambrai, Tournai, 1875.

Abbé BOUSSEMART, Histoire du petit séminaire de Cambrai 1809-1900, Cambrai, 1901.

Abbé J. DEHAUT, Le grand séminaire de Cambrai un siècle d’histoire 1807-1906, Cambrai, 1907.

FAILLE René, Iconographie des évêques et archevêques de Cambrai, Cambrai, 1974, p. 31 et 296-301.

MACHELART Félicien, Catalogue de l’exposition historique, Le diocèse de Cambrai de Monseigneur Belmas 1802 à Monseigneur Delaporte, Cambrai, 1980.

PIERRARD P., Les diocèses de Cambrai et de Lille, Paris, Beauchesne, 1978.

 

Fonds diocésains :

Archives diocésaines :

Série 1V : Sceaux des Évêques et Archevêques de Cambrai (inventaire disponible)

Série 1Y : Iconographie (fonds non inventorié)

Série 2D 1 : Dossiers personnel (fonds non inventorié)

Série 3Z 1 : Papiers privés (fonds non inventorié)

Musée diocésain d'Art Sacré :

Portrait de Mgr Belmas, cote : T046

 


[1] C’est un évêque issu du clergé catholique et ayant prêté serment à la Constitution Civile du clergé entre 1791 et 1801.

[2] Situé à l’hôtel Chantemelle rue du petit séminaire (successivement rue des cachebeuvons puis rue de la comédie sous Louis Belmas) à Cambrai.

[3] Le bâtiment portait le nom de Badar accolé à l'hôtel Chantemelle, rue du petit séminaire.

Article publié par CAROLINE BIENCOURT • Publié le Jeudi 29 juillet 2021 • 349 visites

keyboard_arrow_up